Le boom du vélo à assistance électrique (VAE)

Le vélo est très tendance et le produit qui a le vent en poupe ces dernières années est le vélo à assistance électrique (VAE). Le VAE est équipé d’une batterie et d’un moteur et permet de se déplacer en ville sans le moindre effort. Si le moteur ne fonctionne que lorsque l’on pédale, l’utilisateur peut atteindre facilement la vitesse de 25 km/h de manière progressive et sûre. Le vélo à assistance électrique est donc un moyen de déplacement moderne qui associe sport, écologie et économie !

Le marché du VAE est en plein boom et les ventes s’accélèrent partout dans le monde. Très populaire en Chine où il s’est vendu plus de 32 millions de vélos électriques en 2013, le VAE progresse également en Europe avec 1,2 millions de VAE vendus en 2013. En France, même tendance avec une hausse des ventes de 20% par an pour 60 000 vélos vendus en 2013 (contre 4000 en 2005). Les offres de vélos en libre-service (Vélib’ à Paris, Vélo’v à Lyon, Bicloo à Nantes, Yélo à la Rochelle) ont redonné le goût du vélo aux gens, avec tous les avantages mais sans les inconvénients ! Ainsi, l’utilisateur régulier d’un Véli’b ou Bicloo redécouvre les joies et les avantages de la pratique du vélo, il a ensuite envie d’aller plus loin en acquérant un VAE.

Les plus grands groupes mondiaux s’intéressent à ce marché prometteur. Ainsi, les marques Panasonic, Samsung, Yamaha, Bosch, Shimano développent l’offre avec des motorisations de meilleure qualité (plus de puissance et plus d’autonomie). Des produits toujours plus performants et plus beaux mais aussi toujours plus chers… Aujourd’hui, cette haute technologie a un prix : il faut compter au minimum 1500 € pour un bon VAE et jusqu’à 3000 euros pour un produit premium (batterie lithium-ion en 36 volt et 12 ampères, moteur central, console électronique, autonomie jusqu’à 80 km…).

A noter que de nombreuses de municipalités encouragent l’usage du vélo à assistance électrique avec des subventions à l’achat :

  • Paris : la ville de Paris rembourse 33 % du prix d’achat TTC d’un vélo à assistance électrique neuf, dans la limite de 400 €. Cette mesure concerne toutes les parisiennes et tous les parisiens, professionnels et particuliers confondus.
  • Bordeaux : une subvention pour l’achat d’un vélo à assistance électrique neuf est accordée à toute personne habitant la communauté urbaine de bordeaux ou ayant son travail dans ce territoire. Elle représente 25% du prix TTC du vélo dans la limite de 300 € par vélo et par personne.
  • Lyon : une subvention à hauteur de 25% du prix TTC du vélo (plafonnée à 250 €) est accordée par la communauté de commune du Grand Lyon aux futurs acheteurs de vélos électriques.
  • Marseille : la ville a aussi sa subvention pour les VAE, elle est aussi importante que celle donnée à Paris : 25% de la valeur du vélo et jusqu’à 400 €.
  • Nantes : la subvention pour l’achat d’un vélo à assistance électrique (VAE) neuf est désormais accordée à toute personne habitant sur le territoire de Nantes Métropole. Elle représente 25% du prix TTC du vélo dans la limite de 200 € par vélo et par personne. Elle est portée à 300 € pour les salariés inclus dans un plan de mobilité.
  • Toulouse : la communauté urbaine met en place pour tous les habitants des 37 communes de la Métropole, une aide pour l’achat d’un vélo à assistance électrique neuf. La subvention est fixée à 25 % du prix d’achat (TTC) du VAE neuf, dans la limite de 250 €. Une seule subvention sera allouée par personne.
  • Nice : la Communauté Urbaine Nice Côte d’Azur propose aussi un dispositif d’aide à l’achat des vélos à assistance électrique (VAE). Il s’agit d’une subvention fixée à 25 % du prix d’achat TTC d’un VAE, dans la limite de 250 € TTC par vélo neuf acheté.
  • Caen : la Ville de Caen propose une aide à l’achat d’un vélo électrique ou pliant pour favoriser les modes de déplacement alternatifs à la voiture, à hauteur de 100 à 400 €.
  • Nancy : la Communauté urbaine du Grand Nancy propose une subvention, qui s’élève à 30% du prix d’achat du vélo dans une limite de 250 €.
  • Rouen : le montant de l’aide à l’achat correspond à 30% du prix d’achat TTC du vélo à assistance électrique neuf, dans la limite de 300€.
  • Mende : le montant de l’aide s’élève à 40 % du prix d’achat TTC, dans la limite de 400 € de subvention par matériel. Cette subvention peut être même accordée par la ville à des associations mendoises pour l’achat de deux vélos à assistance électrique, maximum par an.

En France, quatre marques tricolores monopolisent le marché : Matra (le leader), Easybike, Moustache et SolexCity.